Prospecter avec l’emailing en 4 étapes

L’emailing est un levier efficace pour prospecter, surtout en B2B! Cependant, il est finalement rare que les commerciaux en exploitent tout le potentiel…Pourtant, l’emailing reste le canal préféré de prospection! En effet, 81% des entreprises utilisent l’emailing pour acquérir de nouveau clients! De plus, 59% des marketers indiquent que l’email est le levier marketing qui ramène le plus haut ROI (Retour sur Investissement). Alors, si vous hésitiez à prospecter avec l’emailing, on espère vous convaincre! Découvrez comment prospecter avec l’emailing en seulement 4 étapes, c’est parti!

Prospecter avec l'emailing

Rédiger son emailing de prospection


Nous sommes aujourd’hui tous très sollicités, par email, téléphone, sur internet…Nous avons donc tendance à nous concentrer beaucoup moins longtemps sur une même tâche. Lire un emailing de prospection doit pouvoir être facile et rapide. Utilisez des mots percutants, et mettez en évidence (avec les couleurs, la mise en forme) certaines idées. Restez bref, et faites des phrases assez courtes. 

Le ratio images/texte n’est pas nécessairement le même selon le type d’emailing que vous envoyez. Généralement, il est conseillé de composer votre emailing avec 60% de texte et 40% d’images. Ceci étant dit, selon le message que vous souhaitez envoyer, vous pouvez ajuster ce ratio, et insérer un peu plus de texte au besoin. Mettre plus d’images est une fausse bonne idée! Certes, les images sont plus attrayantes que le texte, mais votre délivrabilité sera fortement impactée. Pour optimiser, nous vous conseillons de rediriger votre destinataire vers vos liens externes (vidéos, galerie d’images, blog…). 


Bien prospecter, c’est savoir personnaliser 


Un professionnel reçoit en moyenne 46 emails par jour…Pour attirer son attention, il faut donc soigner votre objet, ainsi que votre nom/email d’expéditeur. 

Concentrez-vous sur l’essentiel : le besoin de votre prospect. Vous l’avez déjà certainement rencontré, lors d’un événement. Ou vous avez eu un premier contact sur les réseaux sociaux. Vous avez donc déjà une idée de ce qui l’intéresse ou non. Profitez-en pour élaborer votre objet de sorte qu’il soit pertinent et ciblé. Ajoutez son prénom ou son nom pour personnaliser davantage votre e-mail.

L’emailing de prospection commerciale qualitatif se doit d’être personnalisé! Les décideurs en B2B croulent sous les emails commerciaux…Vous devez donc vous démarquer! Comment faire ? Commencez d’abord par rédiger votre message de sorte qu’il pense qu’il n’y a personne d’autre que lui dans la boucle. Il saura bien sûr après-coup que c’est un emailing automatisé, néanmoins, l’effort sera apprécié.

La personnalisation, ça n’est pas uniquement appeler son destinataire par son prénom…C’est aussi et surtout parler de ses problématiques et de comment VOUS pouvez les résoudre. Il vous faut donc contextualiser votre message.  Vous devez évoquer :

  • La problématique, les enjeux qu’il rencontre au quotidien
  • La/les solutions que vous pourriez lui apporter

Intégrez également un cas client avec une problématique similaire que vous avez su résoudre par le passé, si cela est possible. Les success stories sont très appréciées! De plus, c’est la preuve dont votre prospect a besoin pour être convaincu. Vous démontrez ainsi que vous êtes la meilleures personne pour résoudre sa problématique!


Soignez votre objet et votre nom d’expéditeur


Votre nom et votre email d’expéditeur sont aussi importants. En effet, la confiance et la connaissance de l’expéditeur sont les deux premiers critères d’ouverture dans le B2B! Alors, n’hésitez pas à signer de votre nom/prénom. Votre email expéditeur doit être professionnel : évitez le @gmail.com/outlook.com etc. De plus, vous améliorerez considérablement votre taux de délivrabilité. Pour la simple et bonne raison que les adresses @gmail.com ne sont pas faites pour les envois volumineux…


Prospecter avec l’emailing, c’est aussi savoir relancer!


Rappelez-vous que nous sommes tous très occupés. Les professionnels que vous contactez lorsque vous prospectez sont comme vous! Ils reçoivent de nombreuses sollicitations, et n’ont pas toujours le temps de répondre à tout le monde. 

Dans votre stratégie de prospection, il vous faut donc inclure des relances. Evitez tout de même à trop relancer, au risque d’irriter votre destinataire. L’important est donc de trouver le bon “rythme”. Combien de relances sont acceptables ? Cela dépend du type de relationnel que vous avez déjà avec votre prospect.

Une première relance peut s’effectuer à J+3 après votre premier emailing de prospection. Vous pouvez rédiger un emailing bref en proposant un appel téléphonique de quelques minutes pour en discuter, par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *